Réflexion spirituelle - Février 2018

Réflexion de clôture de la semaine de prière pour l’Unité chrétienne

Le texte qui suit est extrait d’une homélie du pape François, lors d’une messe célébrée à Temuco, au Chili, le 17 janvier 2018.

« Dans l’Évangile que nous avons entendu, Jésus prie le Père pour que ‘tous soient un’ (Jn 17, 21). À un moment crucial de sa vie, il s’arrête afin de prier pour l’unité. Son cœur sait que l’une des pires menaces qui frappe et frappera les siens et toute l’humanité sera la division et l’affrontement, l’asservissement des uns par les autres. Que de larmes versées ! Nous voulons aujourd’hui entrer dans cette prière de Jésus, nous voulons entrer avec lui dans ce jardin de souffrance, avec nos souffrances également, pour demander au Père avec Jésus : que nous aussi soyons un. Ne permets pas que nous gagnent l’affrontement ni la division.

Cette unité voulue par Jésus est un don qu’il faut demander avec insistance pour le bien de notre terre et de ses enfants. Et il est nécessaire d’être attentifs aux possibles tentations qui peuvent apparaître et « polluer à la racine » ce don que Dieu veut nous faire et par lequel il nous invite à être d’authentiques protagonistes de l’histoire. Quelles sont ces tentations ? »

Question aux membres des conférences : 

            Nommer deux tentations. 

Vous pouvez lire l’homélie dans son entièreté à l’adresse suivante : http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/homilies/2018/documents/papa-francesco_20180117_omelia-cile-temuco.html

« Kume tunngunta niemun »  (Que la paix soit avec vous !)  Lc.24:36.

Joe Rigby, conseiller spirituel de C.-B./Yukon
Membre du comité national de spiritualité 

 Réflexion-Spirituelle-Février-2018