RÉFLEXION SPIRITUELLE - MARS 2017

Le carême 2017 : une chance spéciale

 

En examinant la grande tradition du carême, on s’aperçoit que ce temps nous offre trois pistes : la prière, la pénitence et l’aumône.

Chaque chrétien et chrétienne doit se demander comment ces trois pistes peuvent s’intégrer positivement dans leurs vies. Je suggère de suivre d’abord la piste pénitentielle. Oublions le bagage enfantin de ne pas manger des bonbons, etc.

Prenons cette piste pour regarder comment nous utilisons notre temps et deuxièmement, que peut-on faire avec nos mauvaises habitudes. Le temps est l’ingrédient précieux que Dieu nous donne. Qu’est-ce nous en faisons ? Le carême est le moment opportun de se faire un horaire qui valorise davantage notre temps.

Les mauvaises habitudes nous conduisent souvent dans des situations difficiles. Le carême est le temps pour établir un plan d’action pour se débarrasser, avec la grâce de Dieu, de nos mauvaises habitudes.

Également, le carême offre les pistes de la prière et de l’aumône. Sous l’idée de la prière, prenons le temps durant le carême, d’apprendre à prier le Notre Père dans une autre langue et durant cet exercice, pensez à la multitude de personnes des deux langues concernées qui prient cette prière.

Aussi sous cette idée de prière, pourquoi ne pas prendre l’habitude de venir à la messe durant la semaine ; c’est une façon idéale de solidifier la présence de Jésus dans notre vie.

Finalement, quoi faire sous le chapitre de l’aumône ? D’abord que vos sous aident au maintien de votre paroisse et des charités locales. Souvent, en se débarrassant de mauvaises habitudes, de nouvelles ressources se trouvent pour faire les aumônes.

À tous, un carême mémorable !

Mgr Peter Schonenbach
Conseiller spirituel national

 Le carême 2017 : une chance spéciale