Avis de décès - Robert Martineau

Nous avons le regret de vous annoncer le décès de Robert Martineau, ancien président du Conseil national du Canada. Il nous a quitté paisiblement au Lakeridge Hospital, le jeudi 24 novembre 2016, dans sa 95e année. M. Martineau a été Président National de 1983 à 1995. Sincères condoléances aux membres de sa famille, ses amis et toute la famille vincentienne.

Robert Martineau a commencé à s’impliquer dans la Société de Saint Vincent-de-Paul en avril 1963, en devenant membre de la conférence Notre-Dame-de-Fatima, à Scarborough.  Il a été président de la conférence Notre-Dame-de-Fatima pendant sept ans (1971), vice-président du Conseil particulier de Scarborough pendant un an (1972), puis président pendant cinq ans (1977). Il a plus tard été élu président du Conseil provincial de l’Ontario pour un mandat de cinq ans (1977 – 1982).

En même temps, M. Martineau agissait à titre de secrétaire du conseil d’administration du Conseil central de Toronto, était président de plusieurs comités et siégeait au Conseil d’administration national.  Pendant son mandat comme président du Conseil provincial de l’Ontario, il a travaillé à l’expansion de la Société et à son renouveau à travers la province de l’Ontario. Plusieurs nouvelles conférences ont été formées et de nouveaux conseils ont été institués, notamment à Thunder Bay, Peterborough, de même qu’à Kitche-ner. Il a représenté le Conseil provincial de l’Ontario parmi les huit délégués du Canada qui ont participé à l’Assemblée du Conseil international qui a eu lieu à Paris, en France.

Robert Martineau était convaincu que son bilinguisme était un signe de Dieu qui l’appelait à servir le Conseil national du Canada et la Société dans l’ensemble du pays. Son expérience précédente à tous les niveaux de la Société lui a aussi permis de mieux servir l’expansion de la Société à travers le Canada.

L’investiture de Robert Martineau au poste de Président national a eu lieu à l’école secondaire Saint-Joseph à Toronto, en mai 1983. Dès qu’il a été officiellement en poste, Robert Marti-neau a promis de tout mettre en oeuvre pour promouvoir l’unité de nos deux cultures, étendre la société partout au Canada et améliorer la communication.