Réflexion spirituelle - Carême 2019

Vous êtes ici

Vivre le carême autrement

Comme conseiller spirituel au Yukon et en Colombie-Britannique, et au fil de ma participation et de mes présentations aux assemblées annuelles et aux retraites nationales et régionales, je vois clairement les signes du vieillissement et de tous ses défis chez notre Famille vincentienne.

Notre prétendu « âge d’or » nous réserve souvent de vilaines surprises… santé minée, mobilité réduite, méninges affaiblies. Notre fragilité humaine et celle de notre conjoint ou conjointe nous sautent aux yeux. Pendant le carême, inutile de chercher d’autres façons de dompter notre corps; c’est plutôt lui qui s’acharne à nous imposer la discipline et l’humilité!

Voici donc une façon simple, voire amusante, d’évaluer notre croissance spirituelle ce carême. Rassembler un aide visuel des 12 « outils » qu’il vous faut dans votre coffre à outils du carême. Pour ma part, j’utiliserai une photo 5 sur 7 encadrée, et je la placerai là où je la verrai au moins trois fois par jour : la table de salle à manger.

Travaillez avec un des 12 outils trois ou quatre jours à la fois, de sorte à avoir employé tous les 12 dans votre quotidien rendu à la fin du carême.

Pour emprunter la pensée du pape François à la Curie romaine, je vous dis, Famille vincentienne, que nous devons « nous renouveler sur le plan humain, spirituel et professionnel. » 

Je vous promets une fête de Pâques des plus joyeuses comme récompense !

Joseph Rigby, Comité national de la spiritualité
Conseil régional de la Colombie-Britannique et du Yukon

Coffre d’outils vincentien

Fil doré : Ce petit bout de fil représente nos amis les pauvres, et il nous lie, tous ensemble, à notre Famille vincentienne. Nous avons besoin de nous sentir proches de nos frères et sœurs tout en nous unissant à nos amis.    

Hershey’s Kiss : La « goutte » de chocolat nous rappelle que tout le monde a besoin d’un petit velours à l’occasion. Elle vous énergisera pendant votre mission et vous fera penser à vos frères et sœurs vincentiens qui la partage  avec vous. Pendant vos moments de déception, vous sentirez leurs bras autour de vous, et leur soutien vous régalera.  

Bande élastique : L’élastique symbolise le besoin d’être plus flexibles. La présence de Dieu dans nos vies nous fait emprunter des chemins exigeants et souvent inconnus. Notre flexibilité est mise à l’épreuve et, après nos peines, nous devons retrouver la bonne forme. Dieu nous accompagne, et nous résisterons à la pression de nos épreuves.

Bonbon Lifesaver : Nous devons tous appeler au secours parfois. Les Lifesaver représentent l’Omega, notre bouée de sauvetage par excellence et fidèle compagnon, Jésus. Nous avons besoin de lui à nos réunions et auprès de nos amis. Il faut compter sur lui régulièrement.

Menthe : Pour contrer un goût âcre dans la bouche, les mauvaises décisions ou le sentiment de débordement. Votre travail pour la cause vincentienne est d’or, tout comme vous l’êtes pour votre propre famille, votre cercle vincentien et votre famille céleste. En effet, cette menthe importe.

Lacet en boucle : La boucle rappelle tous ces moments où il convient de se « la boucler » et, plutôt, de prier intérieurement. Prononcés en colère, nos mots peuvent blesser. De plus, comme bons vincentiens et vincentiennes, nous devons rester soigneusement à l’écoute, donner à nos proches et aux autres la chance de se raconter. Enfin, il faut en outre se la boucler aux réunions si nos propos risquent d’offenser ou d’abaisser.

Gomme à effacer : Bien sûr, la gomme à effacer évoque nos erreurs, celles des autres et celles de nos amis les pauvres. Tout le monde fait de faux pas, et tout le monde a besoin du pardon. Quand d’autres font des erreurs, il faut repenser au lacet en boucle et ravaler notre colère. Offrons le pardon aux autres, tout comme Dieu nous l’offre. Et utilisons la gomme à effacer tantôt pour « réparer » tantôt pour « pardonner ».

Mouchoir : Oui, les larmes couleront. Séchez les vôtres et celles des autres avec le mouchoir. Grâce au mouchoir, vos yeux voient à nouveau les pleurs des autres. Il faut voir clairement pour accomplir le travail de Dieu.

Pièce de monnaie : Cette modeste pièce nous rappelle que notre soutien auprès des pauvres n’est pas toujours financier. Nos amis ont besoin autant de notre présence que de nos sous. Il ne faut pas tout axer sur l’argent. Autre rappel : Entamons notre année dans une position de mendicité nous-mêmes. Nos fonds sont partagés par tous ceux et celle de la Société qui servent les démunis.

Cure-dents : La pointe du cure-dents représente d’une part la douleur que nous infligeons en narguant les autres; d’autre part, elle symbolise le besoin de faire ressortir et briller les grandes qualités des personnes qui nous entourent.

Pansement : Deux images ressortent ici. D’abord, le pansement sert à soulager les blessures et les écorchures dont nous ou d’autres sommes responsables. Ensuite, il rappelle que les solutions de fortune ou temporaires ont leurs limites. Notre but ultime, la Famille vincentienne, c’est de trouver et appliquer des solutions à long terme.

Croix : La croix, c’est le symbole du Seigneur et du défi qu’il nous confie : le service aux pauvres. Nous devons nourrir ses brebis et prendre soin de ses agneaux, et nous devons prier dans notre cœur. Nous nous soutenons, côtoyons les démunis et assistons aux réunions en la compagnie du Christ. Faites rayonner son visage dans votre for intérieur pour que les autres s’en inspirent aussi, et cherchez-le dans ceux et celles que nous servons. Nous devons rester des gens de prière et devons nous rappeler cette œuvre, c’est vraiment celle de

 Réflexion-Spirituelle-Carême-2019

Nouveaux articles disponibles dans le catalogue!

Masques et filtres:

Mask

Coton ouaté à capuchon avec fermeture éclair:

SSVP Hoody  SSVP Hoody

Tablier et Gobelet: 

Tablier SSVP / SSVP Apron   Gobelet de voyage / Travel Tumbler

Livres:

Antoine Frédéric Ozanam by Raymond L. Sickinger            Turn Everything to Love

Signet (français):